nicematin

Brigitte Pilli : "Le plus passionnant c'est de créer"

Trente ans de sculpture déjà pour Brigitte Pilli, « j’ai l’impression d’avoir commencé hier », déclare-t-elle étonnée et animée d’une passion qui ne se dément pas. « J’ai travaillé longtemps le marbre, séduite par les œuvres d’artistes qui depuis l’antiquité ont réalisé des merveilles de formes et d’harmonies. Mon apprentissage a été difficile. Que d’échecs avant de parvenir à « achever » comme je le souhaitais ce que j’avais en tête ».
Toujours curieuse de nouvelles techniques, Brigitte Pilli s’est initiée ensuite au bronze : « Création du « modèle » de plâtre ou de terre, puis du moule, pose de la cire, coulage en fonderie, polissage et ciselage, j’ai connu dans des odeurs de cire fondue des sensations très fortes ».

Du marbre à la résine
Artiste invitée à de grandes manifestations et salons de France et d’Espagne, elle réalise des sculptures « petites, moyennes et jusqu’à deux mètres pour les plus grandes » selon ses envies et les espaces d’exposition.
Elle travaille aujourd’hui la résine : « Un matériau plus léger que l’on patine et taille comme le marbre, mais auquel on peut donner des teintes et irisations inédites ».
En novembre, Brigitte sera l’invitée dans les Alpes-de-Haute-Provence d’une exposition en plein air, « une nouvelle aventure à vivre avec de nouvelles formes inspirées du corps humain et d’un bonheur que je cultive avec attention ». « Le plus passionnant, c’est de créer », ajoute-t-elle en souriant. Pour tous les amateurs et ceux qui veulent voir des artistes au travail à Vallauris, une visite s’impose dans son atelier de la rue Solférino.

Nice Matin - 04 Novembre 2007